Former les élèves aux rouages de l’épicerie sociale

Grâce à la convention renouvelée entre la Maison familiale rurale et l’épicerie sociale, 17 élèves compléteront leur formation avec des actions sur le terrain.

Ils sont 17. Pour la deuxième année, par convention entre leur établissement – la Maison familiale rurale (MFR) de Chauvigny – et le Centre communal d’action sociale (CCAS), les élèves de première année de CAPA (*) Service aux personnes et vente en milieu rural, vont tout au long de leur année scolaire intervenir dans les locaux de l’épicerie sociale. « Depuis début octobre, ils apportent leur aide dès la veille et le jour de l’ouverture de l’épicerie,détaille Nathalie Demazeau, adjointe aux affaires sociales de la ville. Ils participent à la mise en rayon ainsi qu’à la réception, vérification et vente des produits et à l’accueil des bénéficiaires. »

Une expérience dans le cadre
de la formation
des élèves

Ils y sont encadrés par Émilie Woziwoda et Valérie Thévenet, collaboratrices au sein du CCAS et par Guillaume Petit, formateur à la MFR qui précise: « Bien qu’ils ne soient pas directement évalués sur ces actions, qui rentrent toutefois dans le cadre du contrôle continu de leur deuxième année, les élèves ont des missions qui répondent tout à fait à leur cursus: ils sont formés au maintien d’un rayon en état marchand mais aussi à l’accompagnement du client dans son acte d’achat. »

4 tonnes de produits distribués dans l’année

Des clients de l’épicerie sociale pas tout à fait « comme les autres », qu’ont découverts Kévin et Monica, mercredi, également jour de signature de la convention en présence de Nelly Garda-Flip, directrice de la MFR de Chauvigny, de Nathalie Demazeau et d’Alexandra Audru, responsable du CCAS. « Ces missions à l’épicerie sociale, c’est apprendre à vendre différemment. Nous sommes plus proches des personnes, qu’il faut accompagner. Il faut s’adapter et être rapidement autonomes », indiquent les deux jeunes.
L’épicerie sociale accueille à ce jour une cinquantaine de familles bénéficiaires, et distribue chaque année environ 4 tonnes de produits et autres denrées issues de collectes nationales, plus des produits achetés par le CCAS et d’autres provenant de dons dans le cadre d’une convention avec les supermarchés Intermarché et Super U.

(*) Certificat d’aptitude professionnelle agricole

Delphine Léger

Article paru le 9 novembre 2018 dans la Nouvelle République ou dans Centre Presse

 

Signature, mercredi 7 novembre 2018, dans les locaux de l’épicerie sociale de la convention entre le CCAS, représenté par Nathalie Demazeau, adjointe aux affaires sociales (à droite) et Nelly Garda-Flip, directrice de la MFR.
Partagez
Tweetez
+1